Par famille  Il y a 122 produits.

Les thés se définissent selon leur rapport à l'oxydation, et pour les pu-erh selon leur fermentation. Ils sont traditionnellement rangés en catégories désignées par des couleurs : blanc, jaune, vert, bleu-vert (ou oolong), noirs et sombres (pu-erh).

Sous-catégories

  • Thés verts

    Reconnu pour ses bienfaits et ses propriétés thérapeutiques efficaces, le thé vert offre une saveur végétale bien caractéristique. Ce thé est également réputé pour la sensation de bien-être et l’effet relaxant qu’il peut procurer.

    Les thés verts ne subissent aucune oxydation. Après récolte, ils sont flétris, formés puis chauffés pour éviter toute oxydation et permettre leur conservation.

    En règle générale, il faut veiller à ce que la température de l'eau ne soit pas être trop élevée : entre 50 et 70°C.

    Grâce à la théanine contenu dans le thé vert, ses antioxydants permettraient de lutter contre les maux de tête et diminueraient le stress. Le cholestérol et la pression artérielle serait également diminués. Ce thé aiderait aussi à la perte de poids.

    Idéal pour les déjeuners.

  • Thés noirs

    Le thé noir est un des thés les plus consommés en Occident et connu depuis la nuit des temps en Orient. Ce thé a la particularité d’être appelé thé rouge en Chine selon la couleur de la liqueur tandis qu’en Occident c’est la couleur de la feuille sèche qui lui confère sa désignation de thé noir.

    Après oxydation, les thés noirs révèlent leur couleur et leurs arômes spécifiques et selon les pays, le classement des qualités de feuilles varie.

    Ces thés se préparent avec une eau à 90° ou 95°, les plus délicats pouvant s'infuser à 85°.

    Grâce aux antioxydants, il contribuerait à une meilleure circulation sanguine et à réduire le risque d’infarctus du myocarde. Le thé noir aiderait également à lutter contre les symptômes de vieillissement.

    A boire idéalement le matin, pour bien démarrer la journée avec son effet tonique !

  • Thés jaunes

    Les thés jaunes sont connus pour être les thés les plus fins et les plus rares du monde. Leur désignation est à l’origine des thés impériaux en Chine, le jaune étant la couleur impériale. Son goût et ses saveurs dépendent des variétés disponibles, toutefois ces thés ont des points communs : ils révèlent une étonnante palette aromatique, fruitée et douce.

    Grâce à une légère fermentation "à l'étouffée" en milieu humide, leurs saveurs restent très délicates. Ils sont souvent riches en bourgeons et constituées des plus belles feuilles.

    Le thé jaune nécessite une infusion assez longue, entre 15 et 20 min à une température de 60-65°C. Cependant ce temps peut être adapté en fonction du goût personnel de chacun.

    Similaires aux bienfaits du thé vert, le thé jaune est très doux pour l’estomac et aide à sa bonne digestion. Il favorise une bonne régulation de la pression artérielle et diminue les risques d’infarctus causés par les maladies cardiovasculaires. Le thé jaune, de part sa faible teneur en théine convient très bien aux personnes sensibles. 

    Bien qu’il se fait rare, le thé jaune se doit d’être apprécié au moins une fois dans votre vie ! 

    Il peut être consommé tout au long de la journée.

  • Thés blancs

    Le thé blanc réputé pour son goût à la fois fin, doux et subtil, il figure comme un des thés rares et prestigieux. La liqueur est en général claire, les arômes légers et subtils.

    Ces thés sont essentiellement flétris au soleil, parfois formés puis chauffés pour être stabilisés mais n’ont subi aucune oxydation.

    Ce sont des thés fragiles et délicats qui nécessitent une eau pas trop chaude et souvent des temps d'infusion assez longs.

    Ce thé aurait autant de bienfaits sur la santé que le thé vert. Il aiderait notamment le système immunitaire à combattre les rhumes et autres virus et infections. Il contribuerait à améliorer la santé cardiaque et à réduire le taux de cholestérol.

  • Thés oolong

    Les thés oolong aussi appelés wulong ou thés bleu-verts sont cultivés en Chine, au Taïwan et en Thaïlande.

    Les saveurs et les subtilités de ces thés sont obtenus par l'arrêt du processus d'oxydation déja commencé. Un pourcentage d'oxydation faible définit sa proximité avec le thé vert, à l'inverse un pourcentage d'oxydation plus élevé le rapproche du thé noir, sans jamais l’atteindre.

    Les thés oolong se préparent avec une eau très chaude à 90° ou 95°. L'infusion peut aller de jaune paille à orange cuivré voire brun.

    Tout comme les autres famille de thé, le thé Oolong  stimule le système nerveux grâce à la théine, favorise l’anti-inflammation et renforce la résistance au vieillissement.

    Conseillé pour le dessert et le dîner.

  • Thés Pu Erh

    Les thés Pu Erh, aussi appelés thés sombres, sont une exception dans l'univers du thé. Ils sont issus d’une famille de thés cultivés depuis plusieurs milliers d'années dans les hauteurs du Yunnan, dans le sud de la Chine. 

    Ce sont les seuls thés à subir une fermentation ainsi qu'une post-fermentation qui modifie leurs caractéristiques olfactives et gustatives avec leur vieillissement. Cette fermentation leur confère des arômes très particuliers organisés autour des notes de sous-bois, de feuilles mortes, de paille mouillée, de terreau, d'humus parfois enrichies de notes de fruits compotés.

    Les Pu Erh jeunes sont aussi appelé Pu Erh crus ou Sheng Cha. Ils développent des notes vertes et cendrées.

    Les Pu Erh ayant fermentés sont appelés Pu Erh cuits ou Shu Cha. Leurs notes sont celles des sous-bois décrites ci-dessus.

    Ces thés nécessitent une eau très chaude (95°) pour une infusion dont le temps varie en fonction de la technique utilisée.. La couleur de la liqueur va de brun sombre à noir.

    Les Pu Erh ne développent pas d'amertume si les temps d'infusion sont respectés.

    Le thé Pu Erh est réputé en médecine chinoise pour son action positive au niveau de la digestion. En le buvant régulièrement, permet la réduction des graisses de façon considérable, ainsi que celui de taux de triglycérides et de cholestérol. Cependant les résultats varient en fonction des sujets, du mode de vie et du régime alimentaire. Il ne saurait se substituer à un traitement médical.

par page
Résultats 1 - 12 sur 122.
Résultats 1 - 12 sur 122.